Journée nationale "NON aux produits des colonies dans les magasins en France !"

AFPS 63 - Clermont Ferrand, samedi 7 novembre 2015

APPEL pour le soutien au peuple palestinien qui souffre sous domination coloniale (Clermont-Ferrand, 7 novembre à 10h)

L’actuel soulèvement des jeunes palestiniens reflète la volonté de toute une nouvelle génération de se libérer de l’illusion des « Accords d’Oslo », de sortir de l’impasse et de la division des partis palestiniens, et de confirmer l’unité du peuple palestinien , que ce soit en Cisjordanie, à Jérusalem, à Gaza, en Israël et dans les camps de réfugiés . La répression israélienne est terrible. Depuis le 1er octobre, plus de 70 Palestiniens ont été exécutés ou assassinés, plus de 2.500 blessés par balles et 1.500 emprisonnés, en majorité des jeunes. Lire ci-dessous un témoignage sur ce qui se passe ces derniers jours.

L’injustice qui règne sur la Palestine depuis 1948 favorise l’instabilité au niveau international.

Les institutions et le droit international sont discrédités par ce "deux poids deux mesures" intolérable !

La Coalition BDS 63 organise un rassemblement devant Carré Jaude 2 le samedi 7 novembre, à partir de 10h :

- pour faire une chaine humaine la plus visible possible entre le magasin Carrefour Market (proche de Carré Jaude 2) et l’arrêt du tramway place de Jaude (près de Vercingétorix). On veillera toutefois à ne pas couper la circulation sur l’avenue Julien, ni la circulation des tramways.

- pour distribuer un tract (attaché à ce message), rappelant ce qui se passe en Palestine, la nécessité de BDS (boycott citoyen) dans cette impasse et la journée nationale BDS Carrefour à l’appel de l’AFPS et soutenu par BDS France.

- pour faire signer la pétition de la Coaltion BDS 63 demandant à Carrefour de retirer de la vente les produits des colonies israéliennes en territoires occupés palestiniens.

Nous invitons tous les citoyen(ne)s à venir très nombreux avec drapeaux, keffiehs, t-shirts BDS, pancartes portant des slogans, etc...

PS - un témoignage accablant sur ce qui se passe en Palestine :

message du 26 octobre de la dirigeante palestinienne Fadwa Khader [1], à des militants afps

Chers camarades

Comment allez-vous,

Merci beaucoup pour vos sentiments chaleureux et la solidarité pour la perte de Hisham, espérons que son âme repose en paix.

Aujourd’hui, on dénombre 62 martyrs depuis le début du mois d’octobre, des centaines d’emprisonnés dont un grand nombre sont des enfants âgés de moins de 18 ans. Quatre jeunes prisonniers blessés sont confrontés à la mort dans les hôpitaux israéliens, des centaines ont été blessés par balles réelles et ce matin, l’armée israélienne a attaqué l’hôpital Al Makased à Jérusalem-Est.

Ici, en Palestine, notre vie est devenue misérable. Dans cette période agitée, très dangereuse, les Israéliens sont, plus que d’habitude, équipés d’armes, de sorte que le moindre mouvement justifie l’ordre de tirer sur vous, de nombreux jeunes palestiniens ont ainsi été tués juste comme ça, de sang-froid. Même dans ma ville à Al Ram, il y a deux jours, ils ont inondé les rues avec de l’eau mélangée à des produits chimiques aussi sale que les eaux usées des caniveaux. Cette eau polluée est entrée dans les magasins et les maisons habitées par la population.

Ils tirent des bombes de gaz lacrymogènes, mais ce est pas comme avant, lors de la première ou la deuxième Intifada, où ils étaient équipés d’un fusil équipé d’une seule bombe, non, ils ont mis au point une nouvelle arme et chaque fusil transporte maintenant dix bombes. Alors imaginez ce qui pourrait arriver quand ils les tirent toutes à la fois à la fois ! Ma belle-mère et ma belle-sœur, qui vivent dans la même maison en face de chez moi, ont dû affronter ce déluge de gaz dans leur maison, elles ne pouvaient pas respirer, elles ont juste eu le temps de fermer toutes les fenêtres, mais le gaz continuait de s’infiltrer, heureusement, elles ont pu se réfugier dans l’une des chambres où le gaz ne les a pas atteintes.

Ma belle-mère qui a le cœur malade, a été très affectée.

Il y a aussi ce qui est arrivé à nos voisins, les militaires ont tiré une bombe de gaz dans le salon de coiffure pour hommes et ont refermé la porte sur le coiffeur et ses clients.

A côté, des soldats ont mis une bombe assourdissante dans une voiture AUDI. La bombe a explosé et brisé toutes les vitres de la voiture, elle a été déclenchée au moment précis du passage d’un bus. L’objectif était clairement de détruire le bus. Beaucoup de jeunes ont été blessés et sont détenus dans les prisons israéliennes, hier, j’ai rencontré un jeune homme qui avait reçu une balle en caoutchouc entre les deux yeux alors qu’il essayait de sauver l’un des jeunes blessés.

Il y a plein d’autres histoires qui se passent à Jérusalem, Hébron et dans toute la Cisjordanie..

L’armée d’occupation a mis des portes électroniques à l’entrée de la vieille ville de Jérusalem et de nombreux points de contrôle ont été installés. Notre vie est devenue un véritable enfer.

Mais pire que l’armée, ce sont les colons. Partout ils sèment la terreur, ils sont la terreur elle-même ! Rappelez-vous, ils ont tué l’enfant Muhamad Abu Khder de Shufat en lui introduisant de force de l’essence dans la bouche avant de le brûler vif ; en Juin, ils ont mis le feu dans la maison de la famille Dawabsheh ils ont été brûlés vifs.

C’est actuellement la saison de la cueillette des olives et imaginez ce qu’ils font ? Ils brûlent les arbres, attaquent les agriculteurs en les empêchant de cueillir leurs olives le tout sous la protection de l’armée israélienne. Les militaires équipées avec des armes ont ordre de tirer à la moindre résistance, et pour le moment les Nations Unies, la communauté internationale se comportent avec nous comme si nous étions une puissance égale à celle du Gouvernement israélien.

Quelle injustice de mettre au même niveau l’occupant et les occupés.

Je pense qu’il n’y a pas de justice dans la maison de la justice

Enfin hier, le gouvernement Netanyahu a mentionné une confiscation de cartes d’identité de tous les Palestiniens qui détiennent une carte bleue comme moi pour entrer à Jérusalem et qui vivent derrière le mur d’apartheid soit autour de 230.000 habitants. Ils seront empêchés d’entrer à Jérusalem et tous les droits de résidence seront confisqués, malgré qu’ils payent des impôts très élevés aux Israéliens. Ils vont perdre tous leurs droits depuis 1967 jusqu’à maintenant.

Donc, si ce scénario se confirme, il n’y aura plus aucune place pour les Palestiniens à Jérusalem qui ne sera pas notre capitale. Cela est très dangereux, la municipalité israélienne de Jérusalem avait prévu ce scénario dans son Master Plan Municipal il y a quelques années et elle est aujourd’hui en train de le mettre en œuvre.

Désolé pour tous ceux mauvaises nouvelles camarades, mais nous gardons toujours en nous la lumière de l’espoir.

S’il vous plaît partager ces informations autant que vous le pourrez

Prenez soin de vous camarades et je vous souhaite le meilleur

Fadwa Khader

PDF - 1.5 Mo
Tract AFPS 63

[1pour info, elle est une dirigeante du Parti du peuple palestinien (PPP), elle fut à plusieurs reprises candidate aux élections à Jérusalem-Est, ce qui lui valut de connaître les prisons israéliennes. Active dans la défense des prisonniers politiques, elle préside l’Organisation palestinienne des femmes rurales