Jérusalem : graffitis antichrétiens sur l’église de la Dormition

Le Figaro avec AFP, dimanche 17 janvier 2016

Des graffitis antichrétiens ont été retrouvés ce matin sur un mur extérieur de l’Abbaye de la Dormition à Jérusalem. "Des graffitis contre le christianisme écrits en noir ont été découverts sur un mur de l’Abbaye de la Dormition lors d’une patrouille de police, qui a ouvert une enquête", a annoncé la police, sans donner de précision sur le message de ces graffitis.

L’église de la Dormition avait été déjà visée par ce genre d’exactions. En mai 2014, du mobilier et des croix en bois avaient été brûlés lors d’un incendie criminel.

Selon la tradition chrétienne, c’est à cet endroit, situé sur le Mont Sion, à l’extérieur des murailles de la Vieille ville, qu’a eu lieu la Cène, le dernier repas de Jésus avec ses apôtres, au cours duquel fut instituée l’Eucharistie. Un autre incendie criminel a endommagé l’Eglise de la multiplication des pains, sur les rives du lac de Tibériade en juin 2015.

Des inconnus ont également vandalisé récemment des dizaines de tombes du cimetière d’un monastère chrétien à l’ouest de Jérusalem, avait annoncé samedi dernier le patriarcat latin en exhortant les autorités israéliennes à juger les coupables.

Depuis des années, des activistes d’extrême droite ou des colons israéliens se livrent en Israël et dans les Territoires palestiniens, sous l’appellation du "Prix à payer", à des agressions et des actes de vandalisme contre des Palestiniens, des Arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens.