Israël réduit la fourniture d’électricité aux Palestiniens de Bethléem

L’Orient le Jour avec AFP, mardi 5 avril 2016

La compagnie d’électricité israélienne a réduit lundi ses fournitures de courant dans plusieurs zones palestiniennes dont Bethléem, ont indiqué des responsables, évoquant une dette impayée de l’Autorité palestinienne.

Parmi les bâtiments touchés par les coupures d’électricité, figure l’église de la Nativité, où Jésus Christ est né selon la tradition chrétienne. "L’alimentation sera réduite d’environ 50% à Bethléem jeudi", a annoncé Israel Electricity Corporation (IEC) dans un communiqué. Selon la compagnie, cette décision est due à la dette croissante de l’Autorité palestinienne, qui a atteint selon elle 1,7 milliard de shekels (395 millions d’euros).

L’approvisionnement quotidien sera perturbé au cours des deux prochaines semaines en raison du défaut de paiement des factures, a-t-elle ajouté.

Jeudi, la compagnie avait pris une mesure similaire dans la ville de Jéricho, dans le nord de la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël, avant de rétablir le courant à son niveau habituel. Le gouverneur de Bethléem Jibril al-Bakri a confirmé la coupure. "Les habitants se sont soudain retrouvés sans électricité à Bethléem, Beit Jala et Beit Sahour" deux villes proches de Bethléem, a-t-il déclaré, précisant qu’environ la moitié des clients de la IEC étaient concernés. "Ils ont coupé l’électricité dans l’église de la Nativité, dans les lieux saints, à l’hôpital de Beit Jala, l’hôpital Caritas et dans le seul hôpital psychiatrique en Palestine," a déploré M. Bakri.

Le district de Bethléem, où résident quelque 210.000 Palestiniens, comprend Bethléem, Beit Jala, Beit Sahour, 33 autres villages et trois camps de réfugiés. La Cisjordanie, occupée par Israël depuis 1967, dépend d’Israël pour son alimentation en électricité. Les discussions entre la IEC et les responsables palestiniens n’ont jusqu’à présent pas résolu le problème de la dette.

En janvier 2015, la compagnie israélienne avait coupé l’électricité de plusieurs villes palestiniennes pendant des heures pour les mêmes raisons. Elle avait ensuite repris un approvisionnement normal malgré la persistance des impayés palestiniens.