Israël doit choisir la paix ou le terrorisme islamique vaincra (négociateur palestinien)

L’Orient le Jour avec AFP, lundi 14 décembre 2015

L’organisation Etat islamique (EI) emportera l’adhésion du monde arabe si Israël persiste à empêcher tout accord sur un Etat palestinien, a affirmé vendredi à Rome le numéro deux de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat.

"Depuis les débuts de l’Islam, il y a toujours eu des gens et des organisations qui ont cherché à utiliser la religion dans leurs propres intérêts", a expliqué M. Erakat, négociateur en chef des Palestiniens dans les discussions avec Israël, au cours de la conférence "Med-2015" sur la Méditerranée à Rome.

"Vous ne parviendrez pas à vaincre Daech (acronyme arabe pour l’organisation Etat islamique) avec des balles ou des avions de combat", a-t-il assuré.

Selon ce responsable palestinien, la colère trouvant un débouché dans des groupes comme celui de l’EI mine le travail réalisé par des gens tels que lui, qui s’efforcent toujours de négocier avec Israël, mais, ajoute-t-il, assistent à l’expansion sans fin des colonies juives dans les Territoires.

"Cela fait 23 ans que je promets aux Palestiniens que nous aurons liberté et dignité. Qu’est-ce que j’ai rapporté à mon peuple ? Au lieu de 200.000 colons, nous en avons maintenant 600.000 et un Premier ministre israélien fier d’avoir affirmé : ’il n’y aura pas d’Etat palestinien sous mon mandat’".

"Si les Palestiniens modérés tombent, si nous ne parvenons pas à conclure, retenez bien mes paroles, voila ce que sera le scénario", a assuré M. Erakat. "Pour le moment, l’EI est considéré comme un groupe de criminels terroristes sans cause. Personne ne se reconnaît en eux", a-t-il expliqué.

"Si demain, ils remplissent le vide laissé par moi et (le président palestinien Mahmoud) Abbas, et commencent à tuer des Israéliens, qui, parmi les centaines de millions d’Arabes, sera contre ça ?", s’est-il interrogé.

Le ministre israélien de l’Intérieur Silvan Shalom, également négociateur pour Israël avec les Palestiniens, a expliqué de son côté que la création d’un Etat palestinien posait un problème de sécurité à l’Etat juif.

"Quand nous essayons de vivre en paix avec nos voisins, nous recevons des bombes et des missiles", a-t-il déclaré au cours de cette conférence, prenant la parole juste derrière M. Erakat.