Israël détruit 11 maisons palestiniennes

Le Figaro avec AFP, mardi 26 juillet 2016

Les autorités israéliennes ont détruit aujourd’hui une dizaine de maisons palestiniennes à Qalandia, la proche banlieue de Jérusalem séparée de la Ville sainte par le mur israélien, selon des sources palestiniennes. Peu après minuit, un convoi de dizaines de véhicules militaires et de bulldozers israéliens a fait irruption dans la localité, avant de démolir 11 maisons, ont rapporté des témoins.

La localité de Qalandia, sous contrôle militaire israélien, se trouve en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis près de 50 ans par Israël. Nombre de ses habitants disposent toutefois du statut de résident en Israël, un permis délivré aux Palestiniens vivant à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël. La grande majorité des propriétaires des maisons détruites sont détenteurs de ce permis et relèvent à ce titre de la juridiction israélienne, selon les autorités de l’Etat hébreu qui leur reprochent d’avoir bâti leur maison sans permis de construire.

Les autorités israéliennes "nous ont prévenu lundi après-midi qu’elles allaient détruire nos maisons, dont certaines étaient encore en construction", avait indiqué dans la nuit Mohammed al-Jouri, alors que les bulldozers se dirigeaient vers sa maison. Ce matin, un immense tas de gravats et de tiges métalliques s’étendait sur des dizaines de mètres en lieu et place de maisons qui s’élevaient sur plusieurs étages, le long du mur de séparation, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Des habitants s’activaient à entasser des matelas, du matériel électroménager et des meubles ayant échappé à la destruction. Imad Abou Chalbek, dont le frère a perdu sa maison cette nuit, a affirmé que "l’ordre de destruction date apparemment d’hier, mais que rien n’avait été notifié aux habitants". "En cherchant, nous avons fini par trouver un papier collé derrière la maison", a-t-il poursuivi. Depuis, il dit accueillir chez lui ses neveux. "Le père a mis toute sa vie et ses économies dans cette maison et maintenant, il ne sait pas où il va aller", a-t-il ajouté.

Interrogés par l’AFP, plusieurs porte-parole israéliens n’ont pas été en mesure de faire de commentaire sur ces destructions. La communauté internationale dénonce régulièrement les démolitions d’habitations palestiniennes par Israël, ainsi que la politique d’aménagement de l’Etat hébreu qui ne délivre qu’au compte-goutte des permis de construire aux Palestiniens. Cette politique vise, selon les Palestiniens, à développer la construction de colonies israéliennes dans les Territoires occupés.

Par ailleurs, également tôt aujourd’hui, des bulldozers israéliens ont détruit quatre bâtiments, des maisons et des commerces, dans le quartier de Essaouiya à Jérusalem-Est, a rapporté l’agence palestinienne Wafa.