Israël arrête une trentaine de Palestiniens

Les forces israéliennes ont indiqué jeudi avoir arrêté une trentaine de Palestiniens à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupées au cours des deux derniers jours, alors qu’une reprise des attaques fait redouter à Israël un regain de violences.

7 sur 7 avec Belga, jeudi 22 septembre 2016

Des soldats israéliens emmènent un jeune Palestinien dans la bande de Gaza, le 19 septembre 2016. © Reuters

La police et l’armée ont affirmé que ces arrestations étaient liées aussi bien à des soupçons de "terrorisme" et de violences que d’activités illégales comme la détention d’armes et le trafic de drogue.

La police a arrêté 23 Palestiniens et saisi des armes sur deux jours dans le quartier d’Issaouia et le camp de réfugiés de Chaoufat, deux secteurs turbulents de Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, a-t-elle dit.

L’armée israélienne a rapporté de son côté avoir arrêté 12 Palestiniens en différents endroits de Cisjordanie, territoire palestinien adjacent à Israël et occupé par l’armée israélienne depuis près de cinquante ans. Parmi les personnes arrêtées figuraient quatre membres présumés du Hamas, le mouvement islamiste palestinien considéré comme terroriste par Israël, a dit l’armée.