Israël-Palestine : l’heure de Marwan Barghouti ?

En prenant la tête d’une grève de la faim qui touche déjà près d’un détenu palestinien sur quatre, le dirigeant le plus populaire de Palestine lance depuis sa prison un double défi. Au gouvernement israélien, tenté par un refus de négocier lourd de menaces. Et à Mahmoud Abbas, dont l’immobilisme est de plus en plus critiqué.

René Backmann, Mediapart, vendredi 21 avril 2017

Des Palestiniens brandissent des drapeaux à l'effigie de Marwan Barghouti. © Reuters

Près de 1 500 prisonniers palestiniens sur les 6 500 détenus en Israël ont entamé lundi 17 avril – journée des prisonniers en Palestine – une grève de la faim, pour réclamer des conditions de détention « dignes ». Préparé depuis des mois sous le nom de « Liberté et dignité », ce mouvement de protestation a été lancé par le plus célèbre des prisonniers palestiniens, Marwan Barghouti. Il purge depuis quinze ans cinq peines de prison à vie pour des attentats attribués à la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa, groupe armé clandestin du Fatah, au cours de la deuxième intifada, entre 2000 et 2005. Accusations contre lesquelles il a refusé de se défendre, estimant la cour qui le jugeait illégitime.

>>Lire la suite sur Mediapart.fr