Inverted vistas

Mucem - Fort Saint Jean, samedi 11 mars 2017

J4 - Auditorium Germaine Tillion - Samedi 11 Mars 2017 à 16h

ARTISTE(S) ET COLLABORATEUR(S) : Par Yazid Anani (architecte, universitaire, commissaire)

« Les arbres étaient nos immigrants par procuration, les forêts notre implantation. Et alors que nous supposions qu’une pinède était plus belle qu’une colline dénudée par les troupeaux de chèvres et de moutons, nous ne savions pas exactement à quoi servaient vraiment tous ces arbres. Ce que nous savions, c’est qu’une forêt enracinée était l’exact opposé d’un paysage de sable, de roche et de crasse rouge soufflée par les vents. » (Simon Schama, Landscape and Memory, New York, 1995) Lors de cette présentation, il sera question d’analyser comment l’Autorité palestinienne a progressivement réinventé l’esthétique et l’identité visuelle de la Palestine, créant ainsi une rupture avec l’histoire classique de la libération.

Né en 1975 à Ramallah, Yazid Anani enseigne l’architecture et l’aménagement urbain à l’Université de Beir Zeit en Palestine. Il a présidé le conseil académique de l’Académie internationale des arts de Palestine de 2010 à 2012. Il est membre de plusieurs collectifs (comme Decolonizing Architecture) et a été le commissaire de nombreuses expositions (Urban Cafés ; Palestinian Cities - Visual Contention ; Cities Exhibition, etc.). Il est enfin l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de l’architecture et des transformations urbaines, des espaces coloniaux et des rapports de pouvoir, ou encore de l’art dans l’espace public et de l’éducation artistique.

Voir le programme complet de Temps fort Palestine : territoire, mémoire, projections