Incendie dans les bureaux de l’ONG israélienne B’Tselem à Jérusalem

Un incendie d’origine inconnue a infligé d’important dégâts dimanche soir aux bureaux de l’ONG israélienne des droits de l’Homme B’Tselem, situés à à Jérusalem. Selon l’ONG, la police soupçonnerait un incendie criminel.

France 24, lundi 11 janvier 2016

© Menahem Kahana / AFP | L'incendie a provoqué d'importants dégâts, mais sans faire de victime.

Un incendie d’origine inconnue a ravagé dimanche 10 janvier au soir le siège à Jérusalem de B’Tselem, la célèbre ONG israélienne qui défend les droits de l’Homme dans les territoires palestiniens occupés, sans faire de victime.

"Selon les premiers éléments, publiés par les médias, la police soupçonne un incendie criminel. Nous attendons les résultats de l’enquête. Mais s’il s’avère qu’il s’agit d’un incendie criminel, cela devra être placé dans le contexte de la campagne d’incitation et de diffamation menée par le gouvernement contre les organisations israéliennes de défense des droits de l’Homme et de B’Tselem en particulier", a annoncé une porte-parole de cette organisation.

"Naturellement, les dégâts dans nos bureaux ne vont pas arrêter notre travail de documentation destiné à exposer les atteintes aux droits de l’Homme sous l’occupation" israélienne, a également assuré la porte-parole.

Un responsable des services de pompiers n’a pas exclu à la radio publique l’hypothèse d’un incendie volontaire. Il a fait état d’un blessé léger et d’important dégâts dans les bureaux de B’Tselem.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahou a lancé une offensive contre les ONG de gauche en adoptant fin décembre un projet de loi prévoyant un durcissement de la législation sur leur financement en provenance de l’étranger. Cette initiative a été dénoncée par les organisations de gauche comme une chasse aux sorcières.