HRW exhorte Amman à faciliter le transit des Palestiniens de Gaza par la Jordanie

L’Orient le Jour avec AFP, mardi 17 mai 2016

Human Rights Watch (HRW) a appelé lundi la Jordanie à faciliter le transit des Palestiniens de la bande de Gaza par son territoire, évoquant des "restrictions" introduites récemment pas les autorités jordaniennes.

"Depuis août 2015, (...) les Palestiniens de Gaza rencontrent de plus en plus de difficultés à obtenir une autorisation de transit par la Jordanie, pour pouvoir voyager à l’étranger", écrit cette organisation de défense des droits de l’Homme dans une lettre aux autorités jordaniennes.

Près de deux millions de Gazaouis sont coincés entre l’Egypte, la Méditerranée et Israël, dans une petite enclave sous blocus israélien depuis 10 ans et tenue d’une main de fer par le mouvement islamiste palestinien Hamas. La bande de Gaza est également soumise à un blocus égyptien.

À titre d’exception, Israël autorise jusqu’à 100 Palestiniens de l’enclave palestinienne, étudiants et hommes d’affaires pour la plupart, à voyager à l’étranger chaque semaine en transitant par Israël, puis la Cisjordanie occupée et enfin la Jordanie, a noté HRW.

L’organisation critique toutefois un "récent resserrement des critères" pour l’attribution du permis de transit par la Jordanie, sans "aucune explication" des autorités. Les autorités jordaniennes nient avoir changé de politique à ce sujet. "Il n’y a aucun changement de politique de la part de la Jordanie en ce qui concerne le transit de nos frères Palestiniens y compris ceux de Gaza", a indiqué à l’AFP une source gouvernementale sous couvert de l’anonymat, précisant que "11.116 Gazaouis étaient entrés ou avaient transité par la Jordanie en 2015".

"La liberté de voyage des Gazaouis est de la responsabilité d’Israël et de l’Egypte en premier lieu", a-t-on ajouté de même source.

Le porte-parole du gouvernement jordanien Mohamad Momani a de son côté assuré que son pays "continuait à aider (les Palestiniens) à tous les niveaux, notamment (pour leur garantir) la liberté de déplacement".

HRW affirme toutefois qu’entre août et janvier derniers une ONG des droits de l’Homme qui milite pour la libre circulation a recensé 58 cas de Gazaouis n’ayant pu obtenir l’autorisation de transit par la Jordanie.

Auparavant, quasiment aucun rejet n’avait été enregistré, a-t-on ajouté de même source.

HRW a appelé enfin la Jordanie à faciliter le transit des habitants de Gaza, exhortant les autorités à "veiller à ce que leurs décisions soient transparentes et qu’elles ne soient pas arbitraires".