Gaza : une Palestinienne tuée par un tir de char israélien

Depuis mardi, la frontière entre Israël et la bande de Gaza est en proie à des combats.

France TV Info avec AFP, vendredi 6 mai 2016

L'armée israélienne a mené plusieurs raids en riposte à des tirs de mortiers, comme ici à Rafah, dans la bande de Gaza, le 5 mai 2016. (METIN YUKSEL KAYA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Une Palestinienne a été tuée, jeudi 5 mai, par des tirs de chars israéliens qui ont touché sa maison près de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, indique l’hôpital de la ville. Il s’agit du premier décès lié à l’accès de violences qui touche la frontière entre Israël et le Hamas depuis mardi.

L’hôpital Nasser a identifié la femme comme étant Zeina Al-Amour, âgée de 54 ans. Le tir israélien ripostait à une attaque au mortier menée par des combattants palestiniens de Gaza contre les forces israéliennes, selon l’armée israélienne.

Des raids en riposte à des tirs de mortier

L’armée israélienne a mené, jeudi, de nouvelles frappes aériennes dans la bande de Gaza, ripostant selon elle à des attaques menées par le Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui gouverne la bande de Gaza. L’armée israélienne a dénombré 10 attaques au mortier contre ses soldats mercredi et jeudi.

Au cœur des tensions : les activités de l’armée israélienne qui cherche à détecter des tunnels le long de la barrière de sécurité israélienne qui enferme hermétiquement la bande de Gaza. C’est la première fois que le Hamas ouvre le feu sur les forces israéliennes depuis la guerre de 2014, selon un porte-parole de l’armée.

Les brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont, de leur côté, dénoncé des "incursions" israéliennes dans la bande de Gaza, les qualifiant de violation de la trêve de 2014.