Envoyez un message urgent à Netanyahu : arrêtez la démolition de Umm al-Hiran et Atir

Jewish Voice for Peace (Voix Juive pour la Paix), lundi 15 février 2016

AGISSEZ

La semaine dernière nous avons reçu une demande urgente de la “Coalition juive pour les Bédouins de Umm al-Hiran et Atir”, demandant de l’aide. Voici pourquoi : deux villages sont en danger imminent d’être détruits.

La Cour Suprême israélienne a décidé que les expulsions à Umm al-Hiran et Atir devaient se poursuivre. Mais le Premier Ministre Netanyahu a le pouvoir d’arrêter cela, et si nous lui montrons que le monde regarde, il pourrait le faire.

La coalition s’est tournée vers nous parce qu’elle sait que notre communauté fait un pas en avant quand il lui est demandé de s’exprimer sur de graves injustices comme celle-ci.

Dites à Benyamin Netanyahu – ne construisez pas de villages juifs sur les décombres des villages bédouins.

Le “New York Times” et les autres principaux médias couvrent à peine cette histoire, mais cela arrive, et cela arrive maintenant. A travers Israël, des personnes non-juives sont forcées de quitter leurs maisons pour faire place à de nouvelles colonies juives. Des maisons sont démolies et des villages réduits en ruines, de façon à ce que de nouvelles maisons pour les Juifs puissent être bâties – sur les gravats de maisons où des familles non-juives ont vécu pendant des décennies.

Je sais ce que vous allez dire – pourquoi pourrions-nous croire que nous pourrions avoir quelque influence sur le gouvernement de Netanyahu, probablement le plus à droite et le plus raciste dans l’histoire d’Israël ?

Mais quand nous soulevons un tollé international, il n’a plus comme solution que de prêter attention. Au cours de l’été, nous vous avons écrit au sujet du village de Susiya qui est confronté à la démolition par l’armée israélienne. Des milliers d’entre vous ont sonné l’alarme, et en tant que partie d’une coalition de nombreuses organisations, nous avons arrêté ces démolitions –au moins pour maintenant — alors que les villageois continuent à lutter.

Nous avons besoin de faire la même chose aujourd’hui — agissez maintenant pour arrêter le vol de terres dans le Néguev.

Ce que veulent les habitants de ces villages c’est de vivre avec dignité, en paix avec leurs voisins.

Ces communautés ont déjà été forcés de quitter leur terre une première fois en 1956, et maintenant le gouvernement israélien veut refaire la même chose. Pourquoi ? Parce que en Israël, les citoyens juifs ont des droits et des privilèges qui sont refusés aux citoyens non-Juifs, pour aucune autre raison que leur appartenance ethnique.

Prenez position – faites savoir à Netanyahu que le monde regarde. Les expulsions à Umm al-Hirn et Atir doivent être arrêtées.

Les expulsions et les vols de terres sont endémiques en Israël, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Que ce soit la démolition de maisons à Susiya, les locations de vacances de Airbnb sur des terres volées en Palestine, ou l’expulsion des communautés bédouines de Umm al-Hiran, nous sommes déterminés à contre-attaquer.

Merci de contre-attaquer avec nous.

Rebecca

Rebecca Vilkomerson Directrice Exécutive

La Voix Juive pour la Paix est une organisation associative nationale qui s’inspire de la tradition juive de travail pour la liberté, l’égalité et la dignité de toutes les personnes d’Israël et de Palestine

www.jewishvoiceforpeace.org
1611 Telegraph Ave. Suite 1020
Oakland CA 94612 USA

Traduit de l’anglais par Y. Jardin, membre du GT de l’AFPS sur les prisonniers