Doublement du nombre d’enfants palestiniens emprisonnés ; joignez-vous à la campagne pour libérer Ahmad Manasrah, âgé de 13 ans

Samidoun, vendredi 11 décembre 2015

Le nombre d’enfants palestiniens dans les prisons israéliennes a plus que doublé, à ce qu’a rapporté l’Intifada Electronique. Il y a actuellement plus de 300 enfants palestiniens détenus dans les geôles israéliennes, et leur nombre continue à augmenter ; depuis octobre les enfants constituent le cinquième des personnes arrêtées. En fait, le système carcéral de l’occupation israélienne a ouvert une nouvelle aile pour les enfants à la prison de Givon, logeant 75 enfants, laquelle est elle-même maintenant pleine.

Trois filles palestiniennes, Marah Baker, Istabraq Nour et Jihan Erekat, sont actuellement détenues à la prison de Ramle avec des femmes israéliennes prisonnières de droit commun, en étant séparées des autres femmes prisonnières palestiniennes, qui sont détenues à la prison de HaSharon. L’Association Addameer (=Conscience) de Soutien aux Prisonniers et des Doits de l’Homme a dénoncé la situation de ces filles, en remarquant qu’elles sont détenues en isolement de facto, que leurs effets – y compris leurs foulards (hijab) - ont été confisqués, et qu’elles sont menottées pendant la récréation. Elles vivent dans la peur en raison des insultes et des menaces dans la prison. Baker et Nour sont aussi blessées après avoir été victimes des tirs des soldats israéliens et elles sont privées des soins de suite nécessaires pour leur blessures.

"Entre janvier et juin 2015, 86% des enfants ont fait état d’une forme de violence physique après leur arrestation, selon les données recueillies par Défense Internationale des Enfants–Palestine – une augmentation de 10 % par rapport à l’année dernière," a remarqué l’Intifada Electronique.

Ahmad Manasrah, âgé de 13 ans, est actuellement maintenu en prison par l’armée israélienne. Il a été soumis à un interrogatoire enregistré en video qui a été regardé dans le monde entier, provoquant l’indignation. Une campagne internationale demande sa libération : https://www.facebook.com/Help-Ahmad-Manasrah-1662097660702732/

Dans le cadre de la campagne #FreeAhmadManasrah (Libérez Manarash), Stefan Christoff de CKUT (radio communautaire de l’Université Mc Gill) à Montréal a interviewé le militant irlandais Robby Martin de Dublin, Irlande, parlant de la campagne internationale. "Le cas d’Ahmad recueille l’attention mondiale sur les réseaux de solidarité envers les Palestiniens dans le contexte d’une vague d’arrestations politiques que connaissent les Palestiniens en Cisjordanie. Cet interview place l’arrestation dans le contexte plus large d’essayer d’intervenir pour élaborer mondialement un soutien aux droits humains des Palestiniens."

Ecoutez l’interview en ligne :

L’avocat de Manasrah, Tareq Barghout, a lui-même été arrêté et détenu pendant plusieurs jours par l’armée israélienne avant d’être relâché.

>>Agir

Traduit de l’anglais par Yves Jardin, membre du GT de l’AFPS sur les prisonniers