Développement de la coopérative de l’association des femmes rurales de Wadi Fukin

PHOTO

jeudi 15 décembre 2016

Intitulé du projet : Développement de la coopérative de l’association des femmes rurales de Wadi Fukin
Localisation : Wadi Fukin, village à proximité de Bethléem
Descriptif : Ce village de la région de Bethléem possédait 1200 hectares de terres et 11 sources : les vols successifs perpétrés par les Israéliens l’ont réduit à une superficie de 260 hectares et il ne reste plus que 8 sources, elles mêmes menacées par l’expansion de la colonie israélienne voisine !
Bénéficiaires  : la coopérative de femmes de Wadi Fukin, soit une quinzaine de femmes
Partenaire(s) palestinien(s) : Coopérative des femmes de Wadi Fukin, Association des femmes rurales pour le développement, Centre arabe pour le développement agricole
Partenaire(s) français : Outre les financeurs (cf infra), les GL AFPS Lorraine Sud, Alsace,Meurthe et Moselle Nord,Metz,Thionville
Déroulement et phases du projet Un premier projet de 2011 à 2014 a porté sur un partenariat avec la coopérative maraîchère de Wadi Fukin pour l’aider à moderniser son système d’irrigation. Ce projet, qui a été achevé avec succès, a coûté 146000€. L’AFPS a apporté 112000€. La moitié vient de dons de particuliers et la moitié de subventions de collectivités locales dont 15000 € de la Région Lorraine.

En 4 ans, se sont tissés des liens de confiance avec les habitants du village. Compte tenu du développement de la colonisation israélienne autour de Wadi Fukin, il a paru comme une évidence pour l’AFPS de poursuivre la solidarité avec le village. C’était l’objet du nouveau projet lancé en 2015 et terminé fin 2016 qui a porté sur l’aide au développement d’un atelier de transformation de produits agricoles géré par RWDS– Association palestinienne des Femmes Rurales pour le Développement.

Le projet a permis aux femmes de Wadi Fukin à la fois de produire plus et de stocker leur production tout au long de l’année. Il a permis aussi la création d’emplois pour d’autres femmes et l’accroissement des revenus des femmes déjà membres. La croissance de la coopérative a en particulier permis d’embaucher plus de femmes qui se trouvent dans la situation de seul soutien de famille ou dont le mari n’a pas de travail.
Financement : municipalités de Kayserberg, Vandoeuvre, Metz, Tomblaine, Thionville, Communauté urbaine du Grand Nancy, Conseil régional Lorraine, Conseil départemental 54
Contact  : Guy Peterschmitt g.peterschmitt@calixo.net
Word - 1.3 Mo
Diaporama
PDF - 310.1 ko
Dépliant de présentation
Powerpoint - 7.2 Mo
Présentation powerpoint