Danseuses et danseurs palestiniens

AFPS 63, lundi 7 mars 2016

Près de 1.500 personnes dans la grande salle de la maison de la culture de Clermont-Ferrand ont applaudi le 29 février 4 danseuses et 6 danseurs palestiniens dans le spectacle "Badke" de Koen Augustijnen, Rosalba Torres Guerrero, Hildegard de Vuyst Teaser (à l’invitation des ballets C de la B du chorégraphe Alain Platel). Vidéo sur http://lacomediedeclermont.com/sais...

"La puissance émotionnelle de ces corps en mouvement vient de leur vitalité, de leur virtuosité, de leur fantaisie, mais aussi de ce qui se dessine, sans insistance, en arrière-fond de cette danse endiablée : sirènes d’alerte, arrêt provoqué par une panne électrique, entassement des corps dans un abri. La peur est présente et la mort frappe, mais la vie reprend avec la danse, des corps s’élancent dans l’espace, d’autres perdent leur équilibre. Dans cette salle de répétition, au coeur de la ville palestinienne, ces artistes nous disent avec force la résilience d’un peuple et leur infini et toujours renouvelé désir de vivre, vivre, vivre envers et contre tout."

Le document (8 pages A5) remis aux spectateurs par les organisateurs avait pour sous-titres "Un coup de pied à l’oppression" et "Danse en territoire occupé", et indiquait qu’il s’agit de "donner la parole à ceux que le conflit habite, sans pour autant faire du conflit un sujet".

Une dizaine de membres de l’AFPS 63 ont assisté à ce spectacle très fort. Ils ont pu parler après le spectacle avec certains spectateurs de la Palestine, sa culture et de notre association. Notre délégation féminine s’est longuement entretenue avec les jeunes artistes qui ont accepté de poser pour la photo souvenir et ont laissé leurs coordonnées palestiniennes (https://www.facebook.com/Palestine6...).