Conflit israélo-palestinien : l’ONU annonce une nouvelle initiative pour sortir les négociations de l’impasse

Centre d’actualités de l’ONU, vendredi 25 mars 2016

Nickolay Mladenov, le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient. Photo ONU/Loey Felipe

Le médiateur des Nations Unies pour le conflit israélo-palestinien a annoncé mercredi le lancement d’une nouvelle initiative dont le but sera de faire sortir les pourparlers de paix de l’impasse actuelle et de créer un environnement favorable à un retour des parties à la table des négociations.

Lors d’une conférence de presse au siège de l’ONU, à New York, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a annoncé la rédaction dans les prochains mois d’un rapport, auquel seront censés contribuer Israël, la Palestine et d’autres parties prenantes, dont l’Egypte, la Jordanie et l’Arabie Saoudite, afin de réaliser un état des lieux du processus de paix.

M. Mladenov a indiqué qu’il s’agissait d’une initiative du Quatuor sur le Moyen-Orient, composé de l’ONU, l’Union européenne (UE), la Russie et des Etats-Unis.

Selon le Coordonnateur spécial, lors de sa dernière réunion, le Quatuor a décidé de travailler à l’élaboration d’un rapport qui permettra d’identifier les obstacles à la mise en œuvre d’une solution à deux Etats et de faire des recommandations sur la future marche à suivre.

M. Mladenov a exprimé son souhait que ce rapport puisse guider les actions de la communauté internationale.

S’agissant de la reconstruction de Gaza, le Coordonnateur spécial a déclaré que le mécanisme en place depuis la fin des hostilités, en 2014, pour permettre l’importation de matériaux de construction a commencé à produire des résultats tangibles.

Grâce notamment à ce mécanisme, 100.000 familles ont désormais accès à des matériaux de construction pour restaurer leurs maisons, et 9.000 emplois ont été créés dans le secteur de la construction, a salué M. Mladenov.

Le Coordonnateur spécial a jugé essentiel d’avancer en ce qui concerne les projets d’infrastructure, notamment pour permettre un retour de l’accès à l’eau potable et à l’électricité.

M. Mladenov a en outre estimé que les efforts en cours pour venir à bout des restrictions imposées par Israël doivent se poursuivre, afin de relancer l’économie de Gaza, notamment en termes d’importations et d’exportations.

Il a par ailleurs noté que seuls 35% des 3,5 milliards de dollars promis à la conférence du Caire en 2014, pour la reconstruction de Gaza, ont à ce jour été versés. Le Coordonnateur spécial a ainsi exhorté les donateurs à tenir leur engagement financiers.