Cisjordanie : trois Palestiniens tués par les forces israéliennes

Murielle Paradon, RFI, vendredi 27 novembre 2015

Ce jeudi 26 novembre aura été une journée particulièrement meurtrière au Proche-Orient. Trois Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes, dont deux jeunes hommes dans des affrontements en Cisjordanie occupée.

Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

JPEG - 102.9 ko
Des proches de Yahya Taha lors de ses funérailles. Le jeune Palestinien a été tué par les forces israéliennes dans le village de Qatnna, près de Jérusalem, le 26 novembre 2015.

Khaled Jawabrah, 19 ans, a été blessé par des tirs de soldats israéliens lors d’affrontements dans le camp de réfugiés d’Al Aroub près d’Hébron, en Cisjordanie occupée. Selon l’armée, le jeune homme tenait un cocktail Molotov et tentait de viser des voitures.

La route est empruntée par de nombreux colons qui occupent la Cisjordanie de manière illégale au regard du droit international. Selon la presse palestinienne, Khaled Jawabrah est mort de ses blessures à l’hôpital. L’ambulance aurait eu du mal à aller le chercher. L’entrée principale du camp est totalement bouclée par les Israéliens depuis plusieurs jours.

Une centaine de morts depuis octobre

Un peu plus tôt dans la journée, un autre jeune homme de 21 ans, Yahya Taha, est mort sous les balles israéliennes, également au cours d’affrontements dans un village palestinien au nord-ouest de Jérusalem.

Enfin, près de Naplouse, un homme se serait rué vers des gardes-frontières, un couteau à la main, selon la police israélienne. Il a été immédiatement abattu.

Depuis le déclenchement de la vague de violences début octobre en Cisjordanie, plus d’une centaine de personnes ont été tuées en Israël et à Jérusalem, dont une grande majorité de Palestiniens.