Cisjordanie occupée : les Palestiniens dénoncent Airbnb pour des annonces dans les colonies

AFP, jeudi 14 janvier 2016

Des responsables palestiniens ont menacé mardi de poursuivre Airbnb car le site internet propose à la location des logements situés dans des colonies de Cisjordanie occupée et qu’il les localise en Israël.

Alors que la communauté internationale considère comme illégales les constructions israéliennes dans les Territoires palestiniens et les voit comme le principal obstacle à la paix, des dizaines de colons proposent de louer une chambre ou une maison sur Airbnb, assurant qu’elles se trouvent en Israël.

Airbnb "tire illégalement des profits de l’occupation" israélienne, a indiqué à l’AFP Hossam Zomlot, responsable au sein de la diplomatie palestinienne.

"Nous allons prendre des mesures" car "c’est à cause de tels actes d’entreprises internationales et du secteur privé que la situation (des Palestiniens) ne bouge pas et empire", a-t-il ajouté.

Près de 400.000 personnes vivent actuellement dans les 135 colonies israéliennes de Cisjordanie occupée et environ 200.000 à Jérusalem-Est, la partie palestinienne occupée et annexée par Israël de la Ville sainte.

Omar Barghouti, co-fondateur palestinien de la campagne "Boycott, désinvestissement, sanctions" (BDS) contre l’Etat hébreu, a estimé qu’"Airbnb peut et doit immédiatement exclure toutes les colonies israéliennes de ses offres pour se plier aux obligations du droit international en termes de défense des droits de l’Homme".

La société basée aux Etats-Unis s’est contentée de répondre par un communiqué dans lequel elle affirme "respecter les lois en vigueur là où (elle) opère et enquêter sur des inquiétudes soulevées au sujet de certains référencements".

Les utilisateurs du site peuvent choisir eux-mêmes la localisation pour leur annonce mais Airbnb dit se réserver le droit d’effacer les annonces trompeuses ou mensongères.

Le Conseil de Yesha, qui représente les colons de Cisjordanie, a assuré à l’AFP être "très fier de son industrie du tourisme", assurant que les annonces seraient maintenues, de même que leur localisation.

Le ministère israélien du Tourisme a de son côté affirmé "recommander de visiter et de séjourner dans tous les endroits du pays sans distinction", englobant les colonies situées dans les Territoires palestiniens occupés.

Sur le site, des annonces proposaient mardi des logements dans des colonies, soulignant "la tranquillité" de la zone, la proximité avec Jérusalem et "les paysages spectaculaires de la Judée", reprenant un terme qu’utilisent les Israéliens pour désigner une partie de la Cisjordanie occupée.