Censure à l’Université

Communiqué de l’AFPS, lundi 9 mars 2015

A quelques semaines d’intervalle, deux conférences liées à la question palestinienne viennent d’être empêchées dans l’université française.

A Sciences Po Nancy, c’est Jean-Pierre Filiu, historien connu notamment pour son livre Histoire de Gaza, qui a dû renoncer à une conférence sur Gaza et l’avenir de la Palestine, les responsables ayant mis en avant « le risque de troubles » en raison de l’engagement de l’intervenant.

A Paris 8, le journaliste américain Max Blumenthal devait intervenir aujourd’hui dans le cadre d’une « semaine anti apartheid » partie des universités américaines. La direction de l’université a là aussi repris le même type d’arguments fallacieux totalement dépourvus d’objet.

Il y a là une très inquiétante dérive dans le contexte installé depuis les attentats de Paris. Elle met gravement en cause les libertés, qui plus est à l’intérieur des universités qui devraient en être les garantes. L’AFPS apporte aux organisateurs le témoignage de sa pleine solidarité.

Le Bureau national