Carte. Comment la colonisation israélienne en Cisjordanie a progressé en cinquante ans

Environ 400 000 colons vivraient en territoire palestinien, où la construction de plus de 5 000 logements supplémentaires a été annoncée par Benyamin Nétanyahou.

Nicolas Enault, France info, vendredi 17 février 2017

La colonisation va-t-elle s’accélérer ? Benyamin Nétanyahou doit rencontrer Donald Trump, mercredi 15 février, à Washington (Etats-Unis). L’occasion pour le Premier ministre israélien de tester la vision des revendications d’Israël du nouveau président américain, visiblement plus conciliant sur ce sujet que son prédécesseur Barack Obama. Depuis son investiture, l’Etat hébreu a annoncé plusieurs projets de constructions en Cisjordanie.

Pour comprendre les enjeux d’une reprise du processus de colonisation, nous avons représenté sur une carte l’évolution des implantations israéliennes en Cisjordanie depuis cinquante ans. Selon les données publiées par l’ONG Americans for Peace Now (APN), petite sœur de l’organisation israélienne Shalom Achshav ("La Paix maintenant"), 269 implantations isréaliennes ont été construites en territoire palestinien depuis 1967, soit plusieurs milliers de logements. Si ces constructions ne représentent à proprement parler qu’une petite partie du territoire palestinien, les colons exercent en réalité leur autorité sur les terres qui les entourent et contrôlent donc 10% du territoire total. S’il n’y a pas eu de nouvelle implantation depuis 2010, les colonies continuent néanmoins leur croissance. Les travaux de construction de 1 723 logements ont ainsi débuté dans les neuf premiers mois de 2016, selon Shalom Achshav.

Depuis le début des années 90, la politique des gouvernements israéliens de ne plus construire de nouvelles colonies en Cisjordanie ne s’est pas traduite par un arrêt de la colonisation. Des "avant-postes", illégaux aux yeux de la loi israélienne, sont ainsi apparus pour remplacer les colonies "officielles". Il en existe 99 selon APN, et ce sont notamment ces constructions, et le terrain qui les entoure, qui pourraient être légalisés par une toute nouvelle loi, adoptée à la Knesset le 6 février.

>>Consulter la carte