Appel du Collectif national : 60 ans après, où est l’Etat Palestinien ?

Il y a 60 ans, le 29 novembre 1947, les Nations Unies décidaient, sans demander leur avis aux Palestiniens, de partager la Palestine entre « un Etat juif et un Etat arabe ». Au terme de la guerre de 1947-1949, Israël s’était emparé de plus de 78% de la Palestine historique. 80% des habitants palestiniens, soit 800 000 personnes, furent chassées de leur terre et devinrent des réfugiés. Et l’Etat de Palestine ne verra pas le jour…

Collectif National pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, samedi 24 novembre 2007

60 ans de ségrégation et de colonisation : la paix ou l’apartheid

Depuis, le peuple palestinien a subi le refus israélien d’appliquer le droit international. Le droit au retour des réfugiés, inscrit dans la résolution 194 de l’ONU a été dénié au nom de la sécurité et de la nécessité de maintenir une majorité juive en Israël. En 1967, il y a plus de 40 ans, Israël s’empare de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza, et annexe Jérusalem-Est. La violence de l’occupation vint ainsi s’ajouter à l’exil forcé des Palestiniens. Terres confisquées, colonisation, répression de toute résistance, châtiments collectifs, discriminations contre les Palestiniens « citoyens d’Israël » et aujourd’hui, construction du Mur et blocus de la bande de Gaza. Au détriment du droit international, Israël met en place un système de ségrégation totale entre les Palestiniens et les Israéliens. L’alternative formulée par l’ancien président des Etats-Unis, Jimmy Carter, est plus que jamais d’actualité : Israël doit choisir entre la paix, ou l’apartheid.

60 ans d’injustices : la paix ou l’extension de la guerre

4 guerres israélo-arabes, 2 Intifadas, trop de morts. Israël est l’allié stratégique des Etats-Unis dans la politique de domination du Moyen-Orient, appuyée par cette idéologie guerrière du « Choc des Civilisations » que nous combattons. A l’occupation israélienne en Palestine, s’ajoutent la guerre contre le Liban l’été dernier, l’occupation de l’Irak et les menaces de guerre contre l’Iran, alimentant le cercle infernal de la violence, au risque d’une explosion régionale voire internationale.

Après 60 ans de manque de courage politique, il est temps pour nos dirigeants de prendre conscience de l’urgence d’œuvrer pour qu’Israël se plie enfin aux exigences du droit international. Quels que soient leurs dirigeants, les Palestiniens ont des droits, ils doivent être respectés. Nous soutenons leur résistance légitime contre l’oppression. Si la sécurité est un droit, pour tous, nulle partie n’obtiendra la paix au détriment des droits de l’autre.

Pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens :

- Application du droit international : droit au retour des réfugiés, retrait israélien de tous les territoires occupés, démantèlement du Mur et des colonies, libération des prisonniers politiques palestiniens, un Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale.

- Des sanctions contre Israël tant qu’Israël viole le droit international : suspension des accords économiques d’association UE / Israël, arrêt de la coopération militaire France / Israël.


Organisations signataires :
- Alliance for Freedom and Dignity (AFD-France),
- Americains Contre la Guerre,
- Association France Palestine Solidarité (AFPS),
- Association de Jumelages Palestine France (AJPF),
- Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF),
- Association des Tunisiens en France (ATF),
- Collectif Faty Koumba,
- Collectif Interuniversitaire pour la Coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP),
- Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis),
- Collectif des Musulmans de France (CMF),
- Campagnes Civiles Internationales pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP),
- Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR–PO),
- Droit-Solidarité,
- Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des Deux Rives (FTCR),
- Femmes en Noir,
- Génération Palestine,
- La Courneuve-Palestine,
- Les Alternatifs,
- Les Verts,
- Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR),
- Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté - France (WILPF),
- Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP),
- Organisation de Femmes Egalité,
- Palestine Solidarité 18,
- Parti Communiste Français (PCF),
- Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF),
- Participation et Spiritualité Musulmane (PSM),
- Pour Jérusalem,
- Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS),
- Union Juive Française pour la Paix (UJFP).