Ai Weiwei à la rencontre des habitants de la bande de Gaza pour son film sur les réfugiés

L’artiste dissident chinois Ai Weiwei a rencontré mercredi des habitants de la bande de Gaza dans le cadre d’un documentaire qu’il prépare sur les réfugiés au Moyen-Orient.

France TV Info avec AFP, vendredi 13 mai 2016

Arrivé le 8 mai en Israël, l’artiste a rencontré des Israéliens et des Palestiniens en Israël et en Cisjordanie occupée avant d’entrer mardi dans Gaza, où les visites d’artistes internationaux sont rares en raison du blocus imposé par Israël sur ce petit territoire côtier palestinien.

A photo posted by Ai Weiwei (@aiww) on

"Je suis content d’être à Gaza"

"Je me suis rendu dans le camp de réfugiés de Jabaliya, à Khan Younès et dans le secteur de Chajaïya. J’ai rencontré des gens qui ont perdu leur maison pendant la guerre de 2014", entre Israël et le Hamas qui contrôle la bande de Gaza, a déclaré Ai Weiwei, qui a prévu de quitter vendredi le territoire palestinien.

A photo posted by Ai Weiwei (@aiww) on

"Je suis content d’être à Gaza, de pouvoir rencontrer des gens et d’interviewer des réfugiés palestiniens pour mon film documentaire sur la crise des réfugiés", a dit l’artiste chinois, qui a posté mercredi sur son compte Instagram de nombreuses photos et vidéos prises dans l’enclave palestinienne.

A photo posted by Ai Weiwei (@aiww) on

A video posted by Ai Weiwei (@aiww) on

Banksy

Ai Weiwei, peintre, sculpteur et plasticien, entre autres, a notamment contribué à la conception du "Nid d’oiseau", le spectaculaire stade de Pékin construit pour les jeux Olympiques de 2008. Détenu en 2011 pendant 81 jours, il est un critique féroce du gouvernement chinois même si le climat est à l’apaisement avec les autorités ces derniers temps.

Un enfant près d'une fresque représentant un mirador de l'armée israélienne transformé en manège (27 février 2015) © Mohammed Abed / AFP

Banksy, artiste de rue britannique mondialement connu, s’y était rendu en février pour décorer de ses célèbres graffitis naïfs et politiques les ruines de cette enclave dévastée par trois guerres depuis 2008.

>>Lire aussi "Ai Weiwei à Gaza, un artiste chinois face aux réfugiés palestiniens" de l’Obs