Action en solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim

AFPS Alès Cévennes - Alès, lundi 15 mai 2017

Depuis le 17 avril (journée du prisonnier palestinien), 1000 puis 1300 et maintenant 1800 prisonniers sont en grève de la faim à l’appel du prisonnier politique Marwan Barghouti.

Pour exprimer notre solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim, nous avons prévu une action avec panneaux et tractage lundi 15 mai de 10h30 à 14h à Alès. Rendez-vous au marché de l’Abbaye. Plus nous serons nombreux et plus nous toucherons du monde. En pièce jointe le tract en question.

Les grévistes protestent contre les nombreuses violations des droits fondamentaux infligés aux détenus palestiniens par les forces de sécurité israéliennes dès leur arrestation et tout au long de leur détention. Ils revendiquent notamment :

- L’augmentation de la fréquence et de la durée des visites familiales à 1h30 toutes les deux semaines, en autorisant les visites des parents de premier et second degrés,

- La fin de la détention administrative et de l’isolement cellulaire,

- L’amélioration des soins médicaux, de la nourriture et l’installation de l’air conditionné,

- L’accès à l’éducation et à des livres, journaux et certaines chaînes satellitaires,

- L’amélioration des conditions de transfert des détenus vers les hôpitaux ou les tribunaux qui se déroulent souvent dans des conditions inhumaines.

La seule réponse israélienne a été la répression : mesures disciplinaires, dispersion des grévistes dans de nouvelles prisons, mise en cellules d’isolement des responsables du mouvement de grève, interdiction d’accès des avocats à leurs clients, suppression généralisée de toutes les visites de familles.

L’AFPS nationale dans son communiqué :

- salue avec respect ce grand mouvement de résistance organisé dans des conditions extrêmement difficiles et qui rencontre un écho puissant dans toute la Palestine et bien au-delà. Elle appelle les citoyens et les organisations démocratiques à le soutenir avec force.

- appelle les autorités françaises à protester publiquement contre la répression de ce mouvement et à soutenir ses revendications. Il n’y aura pas de solution politique sans la libération préalable de ces prisonniers politiques qui sont pour leur peuple le symbole de sa résistance. La France doit s’opposer dans les actes et pas seulement en paroles à la politique criminelle du gouvernement israélien.

Venons nombreux lundi 15 mai à 10h30 pour exprimer notre soutien aux prisonniers palestiniens.

AFPS Alès-Cévennes https://fr-fr.facebook.com/AFPS-Ale...

PDF - 753.8 ko
Tract