6H pour la Palestine

AFPS Nanterre, mardi 14 mars 2017

6H pour la Palestine

AFPS Nanterre vendredi 3 et samedi 4 mars

En ouverture des 6H pour la Palestine, plus de 80 personnes ont assisté à la projection du film "Route 60", en présence de son réalisateur, Alaa Ashkar. Des échanges entre Alaa et les personnes présentes ont suivi la projection du film. L’approche du film, son regard sur les palestiniens, ce qu’a voulu exprimer le réalisateur ont suscité beaucoup de questions et d’échanges.

Samedi, nous avons accueilli plus de 150 personnes tout au long de l’après midi et de la soirée, de 13h30 à 22h30 en présence d’élus de la ville de Nanterre.

Nous avons reçu Salman el Herfi, l’ambassadeur de Palestine en France ainsi que Patrick Jarry, Maire de Nanterre qui sont intervenus.

Au programme :

  • Information, sensibilisation à la situation des palestiniens , vidéo "Les raisins de la résistance" sur la coopérative El Sanabel près d’Hébron, débat entre Rony Brauman et Taoufiq Tahani sur la situation en Palestine, sa situation politique et le rôle majeur de BDS et échanges avec la salle.
  • Découverte de la richesse de la culture palestinienne, poésie de Mahmoud Darwich (en arabe et traduite en français) accompagnée de musique grâce à Raba Hammo, Riyaf Ghanem et Ahmad Dari
  • Convivialité grâce aux mezzés, pâtisseries préparés par des centres sociaux de Nanterre et clôture en musique avec Mohamed Najem et Youssef Zayed
  • Présentation de l’exposition photos d’Anne Pacq et d’ActivsStills « Palestine, sous occupation la jeunesse en résistance, entre révoltes et espoirs »
  • Convivialité grâce aux mezzés, pâtisseries préparés par des centres sociaux de Nanterre et clôture en musique avec Mohamed Najem et Youssef Zayed

Et un coup de chapeau et un grand merci aux membres du collectif des 6H pour la Palestine :

CCFD Terre Solidaire, le MRAP, la CGT, Mouvement pour la Paix, J’Ose, Mouvements des jeunes Communistes de France, Les Amis de l’Humanité, l’Union des juifs Français pour la Paix, Femmes Egalité, GUPS, les Centres sociaux Hissez-Haut, Parc’En Ciel, la Traverse et les militants de l’AFPS.